top of page

Comprendre les Bébés Aux Besoins Intenses (BABI)


Les BABI ou Bébés Aux Besoins Intenses sont généralement des bébés très sensibles à un ou plusieurs stimuli sensoriels. En réponse, ils vont avoir besoin d’exprimer leurs besoins et leurs émotions. Ils réagissent très vite lors d'une contrariété, d'une frustration ou d’une vive émotion. Lorsque l’on sait que la seule façon de s’exprimer pour un bébé passe par les pleurs, nous comprenons vite que les BABI vont parfois être source de doutes et d’incompréhensions chez les parents.


Comment reconnaitre que mon bébé est un « BABI » ? Quels sont les difficultés que je peux rencontrer en tant que parents d’un BABI ? Comment être à la hauteur de ce bébé aux besoins particuliers ? Et si c’était un formidable atout ? Vous le découvrirez dans cet article !


Sommaire


bébé aux besoins intenses BABI

Mon bébé est-il un BABI ?


Les bébés dits à besoins intenses sont des bébés qui demandent beaucoup d’attention de la part de leurs parents. Ils vont réagir aux mêmes événements que d’autres bébés mais de façon plus intense. Lorsqu’un repas tarde à venir par exemple, le BABI va être très vite submergé. Cette situation va générer un état de mal-être absolu chez lui. Et quand le repas arrive alors, cela ne suffit plus à l'apaiser. Cette attitude demande alors une réponse particulière.


Les détails clés qui pourraient vous faire dire que vous avez un BABI sont les suivants :

  • votre bébé dort peu ou et/sort très facilement de son sommeil ;

  • il demande souvent les bras mais peut refuser ceux d’autres personnes de la famille ou de professionnels dû à une grande prudence de sa part ;

  • il pleure beaucoup surtout quand trop de choses se passent autour de lui car il est facilement surstimulé ;

  • il est très sensible aux bruits, à la lumière, à la texture des aliments ou même au toucher (les BABI peuvent vite être gênés pas un vêtement par exemple)

  • il supporte mal les transitions comme le passage du sommeil à l'éveil, l’entrée et la sortie du bain, le passage d’une activité à l’autre ;

  • certains BABI sont très énergiques et ont une activité motrice très soutenue.

Il ne s’agit ni d’un trouble ni d’une déficience, mais bien d’un tempérament propre à soi qui est inné et donc déterminé génétiquement. On parle aussi d’hypersensibilité : 20% de la population serait plus sensible que la moyenne et ressentirait les choses 10 à 15 fois plus forts. Ainsi les BABI ont un degré de sensibilité plus élevé que les autres et ont souvent « une spécialité », bien qu’ils puissent en avoir plusieurs : bruits, ressenti, texture….


Les principaux problèmes en tant que parents de BABI


Nous l’avons vu, l’hypersensibilité est bien souvent génétique… et donc ? Ne seriez-vous pas comme votre bébé (ou plus précisément, bébé ne tiendrait-il pas de vous) ? Si oui, les pleurs intenses de votre BABI vous sont sûrement difficiles. Et pourtant, c’est bien là le mode de communication de votre bébé. Il faudra mettre en place autour de vous un véritable village de soutien pour trouver un équilibre familial et répondre aux besoins de bébé sans que cela vous soit trop rude, surtout si votre sensibilité est plus axée sur le bruit.


La deuxième chose qui parait bien difficile avec un BABI, c’est le sommeil ! Un sujet souvent au centre des discussions et des intérêts quand vous êtes jeunes parents. Un BABI aura beaucoup de difficultés à sortir de « l’état de stress » de la journée et se laisser ainsi aller au sommeil. Il aura d’autant plus besoin de ses parents pour apprendre à lâcher prise lors de ce moment. Il ne faut pas l’oublier, pour chaque bébé le sommeil est vécu comme une séparation (et même en cododo).


Quelles astuces pour le sommeil des BABI ?


La première sera de renforcer la relation d’attachement avec votre enfant pour favoriser son sommeil car il aura besoin de mettre son cerveau en mode « repos » pour se laisser aller au sommeil et se rendormir lors de ses micro-réveils. Un BABI étant facilement surstimulé, le besoin de cette relation sécure saura d’autant plus nécessaire si vous voulez que tous les feux soient au vert pour qu’il se laisse aller dans les bras de Morphée.


La deuxième est de favoriser le jeu libre car il aide le cerveau de l’enfant à être au repos par un processus d’émergence : en apprenant de lui-même, il devient de plus en plus indépendant et sera complètement serein pour explorer, apprendre et assimiler. Cela implique bien évidemment de la faire dans un contexte où les figures d’attachement comblent parfaitement ses besoins primaires.


La dernière astuce est d’accueillir toutes les émotions de bébé (notamment en journée) et d’avoir une présence empathique lorsqu’il s’exprime, même si c’est par les larmes, car ces dernières permettent à l’enfant d’évacuer le stress. Il a besoin de se sentir compris et soutenu. Le cerveau de bébé n’est pas mature pour décoder les émotions qu’ils traversent. Il a besoin de ses figures d’attachement pour se sentir apaisé au milieu des vagues d’émotions.


Et ne l’oubliez pas : les rituels sont la ligne conductrice qui sécurisent les enfants, et particulièrement les hypersensibles. Ils permettent de mettre l’enfant en condition et de l’accompagner vers le sommeil. Une fois mis en place, il sera important de garder au maximum ces rituels, sous peine de stresser l’enfant qui sera alors en perte de repères et plus anxieux.


Dans la vie de tous les jours on fait comment avec un BABI ?


De façon concrète, il faut réussir à mettre un cadre calme pour éviter les surstimulations et ainsi mettre le cerveau de votre bébé « au repos » avec un environnement sécurisant. La sécurité aux yeux de votre bébé passe par le fait d’anticiper ses besoins et ainsi lui faire voir que ses parents comprennent son besoin avant qu’il ne l’exprime. La réponse anticipée aux besoins primaires (repas, change…) entrainera la mise en place de l’indépendance et une meilleur régulation des émotions pour notre BABI.


Il faudra également veiller à toujours bien le prévenir à l’avance des changements et lui donner des repères (« Je vais m’absenter pour faire des courses mais mamie sera là avec toi et je reviens dès que tu auras fini le bain »). Et comme déjà dit juste avant, il est essentiel d’accepter qu’un BABI a besoin de beaucoup de soutien de la part de ses figures d’attachement notamment dans la régulation de ses émotions.


Et si avoir un BABI était un formidable atout ?


Vous l’aurez compris, nous pouvons facilement faire le lien entre des BABI et de futurs enfants (puis adultes) « hypersensibles » car il s’agit bien là de génétique. Une personne hypersensible réfléchira de façon plus approfondie sur les perceptions, les situations et réagira de façon plus émotionnelle. Il faudra cependant faire attention aux expérimentations stressantes pour lesquelles les ressentis de peur, de colère ou de tristesse seront d’autant plus forts.


Après les premières années, certes difficiles avec un BABI, n’ayez crainte : vous découvrirez de belles choses à ces côtés car les forces des hypersensibles peuvent être nombreuses (différentes selon le point de sensibilité). Vous aurez la chance de découvrir des enfants :


  • très empathiques et sensibles à l’art, l’histoire ou encore la nature ;

  • attentifs aux moindres détails

  • passionnés et investis ;

  • créatifs dans les activités libres ;

  • investis dans des relations avec des personnes de confiance

  • résistants aux contraintes (oui, cela peut-être une bonne chose)

  • doués de talents particuliers


Vos BABI deviendront de magnifiques enfants puis adultes hypersensibles. Ils vivront les choses de façon plus fortes et plus intenses, ils auront des sens plus affûtés car ils prêteront attention à toutes les subtilités de notre environnement. Ils auront un grand pouvoir de résilience et d’adaptation car ils auront la capacité de cerner les nuances de chaque situation. Ils se connaitront par cœur car les hypersensibles sont sans cesse dans l’introspection. Et leur souci du détail sera un allié notamment dans la vie professionnelle et ils seront d’une grande créativité qui est aussi une façon pour eux de s’exprimer.


N'auriez-vous pas un futur Martin Luther King ou une future Angelina Jolie sur votre tapis d’éveil ? :D


Articlé rédigé par Ludivine Passot – Accompagnante postnatale près de Lyon (69).

Retrouvez Ludivine sur Instagram @madre_sens

Accédez à sa fiche de présentation complète via notre annuaire en ligne.


Sources :

  • recherches d’Elaine Aron, psychologue et chercheuse en psychologie

  • recherches d’Élodie Crépel, psychanalyste et médiatrice familiale spécialisée dans la douance et l'hypersensibilité

  • Le Human Design, formidable outil pour la connaissance de soi notamment avec l’analyste Sun of Mind

  • multiples lectures inspirantes

Comentários


bottom of page