À PROPOS DE NOUS

LES MAMANS MANQUENT CRUELLEMENT DE SOUTIEN 

Si aujourd'hui les femmes sont généralement bien suivies sur le plan médical au cours de leur grossesse et au moment de l'accouchement, les professionnels de santé ne sont malheureusement plus présents après la naissance de votre enfant. Peu de moyens sont accordés au post-partum. Pourtant, c'est à ce moment-là que les mamans ont le plus besoin de soutien...

DEVENIR MÈRE : UN GRAND BOULEVERSEMENT

La naissance d'un enfant est aussi la naissance d'une mère. Lorsque nous devenons maman, nous traversons une période de transformations profondes sur le plan physique, émotionnel, identitaire et organisationnel. Nous perdons complètement nos repères. Voilà que nous devons faire connaissance avec ce petit être, apprendre à décoder ses pleurs, faire face à la fatigue, aux doutes, aux angoisses et à la solitude. 

'LA DÉPRESSION POST-PARTUM ET AUTRES TROUBLES ANXIEUX TOUCHERAIENT JUSQU'À 40% DES FEMMES DANS LES 12 MOIS QUI SUIVENT L'ACCOUCHEMENT.'

LES CONSÉQUENCES DU MANQUE DE SOUTIEN 

Trop isolées, mal informées et peu soutenues, les jeunes mamans tombent souvent de haut lorsqu'elles s'aperçoivent que la réalité avec bébé est bien différente de ce qu'elles avaient imaginé. L'épuisement physique et psychique, la peur de ne pas être une bonne mère, la solitude peuvent rapidement détériorer la santé mentale des femmes. Rapidement, la dépression et difficultés psychologiques peuvent frapper. Pourtant, cela pourrait être évité grâce à un soutien adapté.

LES FEMMES MÉRITENT QU'ON PRENNE SOIN D'ELLES

La grossesse et l'accouchement sont des épreuves particulièrement éprouvantes. Quand bébé est enfin là, voilà que les mamans doivent faire face à la fatigue, aux doutes, aux douleurs physiques mais aussi psychologiques. Vulnérables, elles ont besoin d'être entourées et soutenues pour pouvoir trouver leurs marques dans leur nouveau rôle de mère, retrouver un certain équilibre et tisser un lien fort avec leur bébé

 'L'ABSENCE DE SOUTIEN, DE CONFIDENT OU LA MOINDRE DISPONIBILITÉ DU CONJOINT SONT DES FACTEURS DE RISQUE DE LA DÉPRESSION POST-PARTUM.'

OH MAMA CARE, UN ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL ET HUMAIN

Chez Oh Mama Care, nos accompagnements reposent à la fois sur un soutien émotionnel et un soutien logistique. Nos accompagnantes sont des professionnelles formées pour répondre aux problématiques des jeunes mamans. Elles sont là pour les écouter, les rassurer et les aider à prendre leurs marques avec bébé. Elles s'occupent également de la gestion de la maison : ménage, linge, préparation de repas, courses, sortie d'école etc. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur l'essentiel : votre bébé.

NOTRE OBJECTIF ?  

Que les femmes vivent leur maternité avec douceur et sérénité

NOS VALEURS

aide_a_domicile.png

BIENVEILLANCE

auxiliaire_de_vie.png

 ÉCOUTE

douceur_gentillesse.png

DOUCEUR

dame_de_compagnie.png

SOUTIEN

TÉMOIGNAGE DE LA FONDATRICE

'DÈS LE RETOUR DE LA MATERNITÉ, JE ME SUIS SENTIE TRÈS SEULE'

photop%20profil_edited.jpg

Je me suis rendue compte, malheureusement trop tard, que j’avais été mal préparée pour affronter les épreuves qui nous tombent dessus dès la sortie de la maternité.

Personne ne m’avait parlé de ce qui m’attendrait après la naissance de mon bébé :

  • Les douleurs physiques : je pensais naïvement que cela s’arrêterait dès la fin de l’accouchement. J’ai eu mal au dos et au bassin pendant plusieurs mois… Sans parler des contractions utérines et des saignements qui persistent, des hémorroïdes, du périnée déchiré, de la montée de lait etc.
     

  • Les difficultés à allaiter : je pensais que ce serait naturel. Malheureusement, mon allaitement a été particulièrement douloureux et éprouvant : engorgements, mastite, mycose etc. Mal entourée, aucun professionnel n'a su réellement m'aider. J’ai finalement dû abandonner l’allaitement au sein et opter pour le tire-allaitement, en complément de lait maternisé.
     

  • Les souffrances émotionnelles : Hypervigilance, pensées intrusives, épuisement psychique... Les pleurs de mon bébé étaient une grande source de stress pour moi. J’avais peur d’être une mauvaise mère et je doutais de mon instinct maternel. Je me posais beaucoup de questions et je n’avais personne autour de moi pour y répondre. Les doutes et les angoisses m’ont fait beaucoup de mal et les avis contradictoires trouvés sur les forums me stressaient davantage.
     

  • La solitude et le manque de soutien : Malheureusement, le suivi des professionnels de santé s’arrête très rapidement après l’accouchement. Je n’avais ni famille ni amies à proximité pour m’aider. Mon conjoint était très souvent absent du fait de son activité. Je n’avais ni relais pour me soulager ni présence pour me rassurer.

unnamed (4).jpg

Quelques mois après la naissance de ma fille, ma santé mentale s’est détériorée. J’ai décidé de chercher du soutien auprès d’une psychologue. Son verdict était sans appel : je souffrais de dépression post-partum, comme malheureusement 2 femmes sur 5. La dépression est souvent invisible aux yeux des autres. Nous vous fiez pas au sourire sur ces photos...

 'LE RISQUE DE SUICIDE EST 70 FOIS PLUS ÉLEVÉ DANS L'ANNÉE QUI SUIT L'ACCOUCHEMENT QU'À TOUT AUTRE MOMENT DE LA VIE D'UNE FEMME' 

Grâce à elle, j'ai appris qu’un soutien adapté au post-partum était primordial pour le bien-être émotionnel des jeunes mamans. Des études ont prouvé que le fait d’être relayée, rassurée, entourée par sa famille, ses ami(e)s et les professionnels de santé réduirait très fortement les risques de dépression post-partum. 

Quelques mois plus tard, après avoir retrouvé toute mon énergie, j’ai alors décidé de créer Oh Mama Care, la première aide à domicile dédiée aux jeunes mamans ! Mon but ? Prendre soin des jeunes mères et les accompagner afin qu’elles vivent leur maternité avec plus de douceur et de sérénité.

Ne faites pas la même erreur que moi. Entourez-vous et n'attendez pas de vous sentir en détresse pour demander de l'aide. 

Marion WEBER
FONDATRICE D'OH MAMA CARE