top of page

Naissance de jumeaux : bien préparer son post-partum pour éviter l’isolement après l’accouchement.

Le chemin de la maternité est un chemin empreint de nouveauté, surprise, doute, bonheur. Mais pas seulement, il peut également être rempli de larmes, d’incompréhension, fatigue et désespoir. Cela est d’autant plus vrai lorsque nous mettons au monde deux enfants qui ont le même âge mais pas les mêmes besoins au même moment. Avoir des enfants multiples c’est entrer dans un univers inconnu, challengeant et que peu de personnes connaissent.


Il sera essentiel de prendre soin de vous et de vous entourer des bonnes personnes pour vous soutenir tout au long de cette aventure. Dans les lignes qui suivent, nous aborderons l'importance du repos, de l'écoute de votre corps, ainsi que l'importance de vous entourer de proches, de professionnels de la santé et de praticiens du bien-être. Découvrez des conseils pratiques pour vous préparer au mieux à l'arrivée de vos jumeaux et profiter pleinement de cette période unique de votre vie.


Sommaire :



Avant la naissance des jumeaux : repos et entourage


Reposez-vous et écoutez votre corps


Une grossesse n’est certes pas une maladie mais reste une période de vulnérabilité pour les femmes. Alors, accordez-vous tout le repos dont vous avez besoin. Il est important pour votre bien-être et celui de vos enfants de pouvoir apprendre à connaitre votre corps et les signes qu’il vous envoie. Cela vous aidera, par exemple, à vous rendre à l’hôpital sans attendre en cas de signes de détresse et de pouvoir être pris en charge à temps.



Entourez-vous des bonnes personnes


Il est important que vous gardiez à l'esprit que vous n'attendez pas un mais DEUX enfants. Une grossesse gémellaire demande beaucoup d'énergie à votre corps et vous aurez d'autant plus besoin de prendre soin de vous. Alors, n’hésitez pas à vous entourer de vos proches, de professionnels de la santé mais également de praticiens du bien-être pour vous appuyer sur leur présence, leur soutien et leur expertise.


Si vous avez déjà des enfants, il est aujourd’hui possible de faire appel à des entreprises spécialisées dans la garde d’enfant. Ces entreprises peuvent vous soulager pendant des temps spécifiques, par exemple : le week-end, à la sortie d’école… Cela est surtout utile pour les familles qui n’ont pas de proches à proximité ou qui ne font pas particulièrement confiance à leurs proches pour prendre le relais.


Cela n'est pas toujours facile de déléguer mais cela peut tout changer pour votre équilibre physique et émotionnel. Alors, n'hésitez-pas à demander de l’aide et à accepter l'aide qu'on vous propose. "Il faut tout un village pour élever un enfant", alors créez le vôtre ;)



L’arrivée des jumeaux : chamboulements et lâcher prise


L'importance du co-parent


Au-delà de l’accouchement qui est fatiguant, l’arrivée de deux bébés est un tsunami : entre le manque de sommeil, la disponibilité que l’on doit avoir pour nos bébés et les besoins différents que les bébés vont avoir, il est parfois compliqué de s’y retrouver. Sans parler du séjour à la maternité qui est tout sauf reposant. Le co-parent, à ce moment-là, joue un rôle capital et permet à la mère de reprendre son souffle quelques minutes ou quelques heures.

Peu importe que vous allaitiez ou que vous donniez le biberon, un enfant demande une présence et des soins constants. Il est primordial que le co-parent soit autant impliqué que la maman dans cette aventure et prenne le relais sur les tâches du quotidien afin que chacun puisse avoir un temps de repos suffisant.



Limiter les visites si besoin.


Avec la COVID-19, de nombreux parents se sont retrouvés seuls pendant les premiers jours à la maternité. Cela s’est relevé finalement très efficace et a permis à de nombreux parents de se retrouver en paix les premiers temps. Il ne faut pas hésiter à poursuivre cette tendance (et même après la sortie de la maternité). Vous n’êtes pas obligés de recevoir du monde chez vous si vous ne le voulez pas et vous pouvez en informer votre famille respective. Il se peut qu'elles aient du mal à comprendre dans un premier temps mais il est important qu'elles respectent votre choix.


Alors si vous désirez rester dans votre cocon, ne vous sentez pas coupable et faites-le aussi longtemps que nécessaire. Et surtout, si vous accueillez des amis ou de la famille, ne vous mettez pas la pression : faites au plus simple et donnez des horaires pour encadrer ces temps de présence.



Chamboulements et lâcher-prise


N’oubliez pas que lorsque vous venez d'accoucher, vous allez connaître une chute d’hormones et que la fatigue va venir s'ajouter cela. Vos émotions risquent d'être mises à rudes épreuves. Laissez-les venir et accueillez-les. Pleurez si vous en ressentez le besoin et posez des mots sur vos maux. Le maitre mot pendant ces premières semaines est le "lâcher prise". Le plus important est de vous connecter à vos bébés et vous aurez besoin de douceur et de temps pour cela.


Certains jours, vous aurez peut-être l’impression que vous ne vous en sortirez jamais mais soyez rassurés, tout finit par s’arranger. Entourez-vous de personnes qui sont en capacité de vous écouter, de vous aider et soutenir comme par exemple une accompagnante postnatale. Et n’hésitez pas à vous couper des personnes qui sont toxiques pour vous et pour votre post-partum, surtout au cours des premiers mois.


Les bébés sont arrivés : s'organiser et profiter pleinement du temps présent



Organisation : indispensable pour un post-partum serein.


Que vous choisissiez d’allaiter ou de donner le biberon, de faire du cododo ou non, il est fondamental que vous soyez en accord avec vos choix. Ensuite, il faut penser à l’organisation des journées/nuits et à la mise en place progressive des routines. Tout cela va vous permettre de mieux gérer vos journées et de mieux vivre votre post-partum.


Pour les nuits, il peut être utile de penser à l’organisation des repas en amont : qui donne les biberons, à qui, à quel rythme etc. Si vous allaitez, le co-parent pourra alors prendre le relais sur le changement de couche et l'endormissement des enfants.


En journée, essayez de prendre du temps pour vous, ne serait-ce que pour prendre une douche et vous accorder un petit moment de détente. Vous verrez que ce ne sera pas toujours simple. Le co-parent peut aussi vous y aider. Vous allez souvent entendre cette phrase : « dors quand bébé dort ». C’est souvent utopique alors faites de votre mieux et libérez-vous de toute pression et injonction. Vous verrez que, au fur et à mesure, vous trouverez un rythme et que vous apprendrez à connaitre vos enfants, leurs différences, leurs particularités et leurs rythmes.



Profitez du moment présent.


Au final, vous vous apercevrez que les premières semaines et mois peuvent vite passer. Alors, profitez pleinement de l’instant présent, des moments simples avec vos enfants. Les premiers sourires, les premières nuits, premières dents… Les premières semaines peuvent être difficiles mais ce n’est pas ce que vous retiendrez. Mettez-vous le plus possible dans votre bulle, avec votre conjoint et vos enfants et vivez les évènements petit à petit. Donner tout l’amour que vous avez, sans pour autant vous oublier en tant que femme. Félicitez-vous pour d'avoir mis au monde des jumeaux et soyez fières de vous <3



Articlé rédigé par Laurianne Romain – Accompagnante postnatale à Vendeuil-Caply (60)


Retrouvez Laurianne sur Instagram @La_Parentalité_Décuplée.


Accédez à sa fiche de présentation complète via notre annuaire en ligne.


Commenti


bottom of page