top of page

Pratiquer un allaitement à la demande ou un allaitement à heures fixes ?

Dernière mise à jour : 5 juin 2023


Telle est la question ...


L'allaitement maternel est un sujet complexe et il existe de nombreux discours contradictoires à ce sujet. Lorsqu'on devient parents, beaucoup de questions se posent : faut-il allaiter ou non ? Si oui, faut-il le faire à la demande ou à heures fixes ? Et pendant combien de temps ?


Dans cet article, nous souhaitons clarifier ces interrogations en vous expliquant la différence entre l'allaitement à la demande et l'allaitement à heures fixes. Nous vous présenterons également les raisons pour lesquelles nous recommandons l'allaitement à la demande. Nous aborderons les avantages de cette pratique tant pour le bébé que pour la maman, et nous discuterons des situations où l'allaitement à la demande peut être remis en question.


Bonne lecture !



Une maman réalise un allaitement à la demande pour son bébé.

Qu’est-ce que l’allaitement à la demande versus l’allaitement à heures fixes ?


L’allaitement à la demande


Allaiter à la demande consiste à répondre aux besoins physiologiques d'un nouveau-né en lui offrant le sein dès qu'il montre des signes d'appétit.


C'est une pratique simple en théorie, mais qui peut être difficile à mettre en œuvre dans la réalité. En effet, cela nécessite de se mettre à la disposition de son bébé, même lorsque ses besoins ne correspondent pas toujours à l'agenda chargé d'une maman.


Par exemple, il peut être compliqué de concilier les besoins d'un bébé qui veut téter à des moments inopportuns avec les impératifs d'un rendez-vous médical à 14h30 ou la sortie de l'école de l'aîné à 16h30.


Dans un prochain article, nous aborderons des outils et des stratégies qui favorisent l'allaitement maternel et qui peuvent vous aider dans ces situations particulières.


L’allaitement à heures fixes


Dans le cas de l'allaitement à heures fixes, la décision est prise de ne permettre au nouveau-né d'accéder au sein qu'à des intervalles réguliers de 3 ou 4 heures, avec des horaires prédéfinis. Il peut même être décidé qu'il n'aura pas besoin de téter la nuit.


Dans cet article, vous comprendrez les raisons pour lesquelles nous recommandons l'allaitement à la demande.


Pourquoi allaiter à la demande ?


Le nouveau-né est un être immature


Le nouveau-né est un être extrêmement immature. D'ailleurs, parmi tous les bébés mammifères, il est considéré comme étant le plus immature. Comparé à d'autres espèces, le bébé humain naît avec un système nerveux encore en développement, des capacités motrices limitées et une dépendance totale envers ses parents pour sa survie.


Cette immaturité est compensée par les soins constants prodigués par les parents, qui jouent un rôle essentiel dans la protection, la nutrition et le développement de l'enfant. Au fur et à mesure que le bébé grandit, il acquiert progressivement les compétences nécessaires pour devenir autonome, mais il demeure particulièrement vulnérable et nécessite une attention constante dans les premiers stades de sa vie.

Lorsqu'un bébé est allaité à la demande, ses besoins fondamentaux tels que la chaleur, le contact, la déglutition et l'énergie sont comblés. En répondant immédiatement aux signaux qu'il est prêt à téter, le bébé n'est pas exposé au stress associé à la sensation de faim. Il ne s’épuise pas à manifester son besoin par des pleurs.



Quels bénéfices de l’allaitement à la demande pour la maman ?


L'allaitement, bien que naturel, n'est pas facile. Il est important de reconnaître dès le départ qu'il s'agit d'un processus d'apprentissage pour la maman et le bébé.


L'allaitement maternel offre de nombreux bénéfices pour la maman, au-delà de nourrir son bébé. Tout d'abord, cela favorise la création d'un lien émotionnel fort entre la mère et son enfant. Le contact physique et intime pendant l'allaitement renforce le lien d'attachement et procure une sensation de proximité et de satisfaction mutuelle.


De plus, l'allaitement stimule la production d'ocytocine, une hormone qui favorise la relaxation et le bien-être. Cette hormone aide la maman à se détendre, à réduire le stress et à se sentir calme et apaisée. Elle peut également contribuer à une récupération plus rapide après l'accouchement en favorisant la contraction de l'utérus.


Sur le plan de la santé, l'allaitement offre une protection contre certaines maladies pour la maman. Les femmes qui allaitent ont un risque réduit de développer un cancer du sein, de l'ovaire et de l'utérus. De plus, l'allaitement favorise une perte de poids progressive après la grossesse, car il aide l'organisme à brûler les réserves de graisse accumulées pendant la grossesse.


Enfin, l'allaitement peut être une expérience gratifiante et valorisante pour la maman. Le fait de nourrir son enfant avec son propre lait offre un sentiment de fierté et de réalisation personnelle. C'est une façon unique de participer activement au développement et à la santé de son bébé.



Une accompagnante postnatale apporte une aide en post-partum à une maman.

La loi de l’offre et de la demande en allaitement maternel


La loi de l'offre et de la demande joue un rôle crucial dans l'allaitement maternel. C'est un concept économique qui trouve également une application directe dans la production de lait maternel ;)


En substance, plus le sein est stimulé par la succion du bébé, plus la production de lait est encouragée. Cela signifie que la demande du bébé influence directement l'offre de lait de la maman. Lorsque le bébé tète fréquemment et efficacement, le corps de la maman reçoit des signaux pour produire davantage de lait afin de répondre à cette demande.


Inversement, lorsque la demande diminue, que ce soit en espaçant les tétées ou en introduisant des compléments alimentaires, l'offre de lait peut diminuer progressivement. Le corps de la maman s'adapte à la demande perçue et ajuste la production de lait en conséquence.


Il est important de comprendre cette dynamique pour maintenir une lactation suffisante. Si la maman souhaite augmenter sa production de lait, elle peut encourager une succion plus fréquente en proposant le sein à son bébé plus souvent. La stimulation régulière favorise la production de lait et peut aider à augmenter l'offre pour répondre aux besoins du bébé.



Quand l’allaitement à la demande n’est pas possible.


L'allaitement à la demande est souvent considéré comme l'idéal pour nourrir un nouveau-né, mais il est important de reconnaître que toutes les situations ne permettent pas toujours de le mettre en pratique. Ce principe s'applique généralement à un nouveau-né en bonne santé, de poids normal à la naissance, et à une maman également en bonne santé, sans une fatigue excessive.


Cependant, il existe des circonstances où l'allaitement à la demande peut être plus difficile à mettre en œuvre. Parfois, la maman peut rencontrer des difficultés physiques, comme des problèmes de santé ou de douleurs lors de la mise au sein, ce qui rend l'allaitement à la demande plus difficile.


Autre exemple, un bébé prématuré ou de petit poids peut manquer de l'énergie nécessaire pour se réveiller et montrer des signes évidents de faim.


Dans de tels cas, il peut être nécessaire de mettre en place des stratégies spécifiques, telles que la stimulation douce pour encourager la prise du sein ou l'utilisation d'une sonde ou d'un biberon pour compléter l'allaitement.


Il est important de se rappeler que chaque situation est unique, et que l'objectif principal est d'assurer que le bébé reçoive une alimentation adéquate pour soutenir sa croissance et son développement.


Si l'allaitement à la demande n'est pas possible, il est essentiel de rechercher des alternatives appropriées, en s'appuyant sur les conseils et le soutien d'une consultante en lactation IBCLC ou d'un professionnel de la santé. L'important est de trouver une solution qui convienne à la fois à la maman et au bébé, en maintenant un lien affectif et une relation nourrissante.


Jusqu’à quel âge l’allaitement à la demande est-il recommandé ?


Il n'y a pas de limite d'âge spécifique en ce qui concerne l'allaitement. Que ce soit un nourrisson ou un bambin qui a déjà commencé la diversification alimentaire, il demandera à téter autant qu'il en ressentira le besoin. Il n'existe donc pas de recommandation stricte à ce sujet.


Au fil du temps, vous pourriez être tentée d'espacer les tétées et de réguler l'accès au sein. Cependant, il est important de garder à l'esprit la loi de l'offre et de la demande.


Si votre bébé tète moins souvent que ce dont il a réellement besoin, cela peut entraîner une diminution de la production lactée. Il y a alors un risque de sevrage progressif si les tétées sont de plus en plus espacées. Si vous ne souhaitez pas sevrer votre bébé, il est préférable de le laisser faire son travail naturel : téter selon ses besoins.


Il est important de rester à l'écoute de votre bébé et de répondre à ses signaux de faim. Si vous remarquez qu'il tète moins fréquemment, vous pouvez encourager une augmentation de la stimulation en offrant plus souvent le sein. Cela aidera à maintenir une production lactée adéquate et à soutenir l'allaitement sur le long terme.


Chaque maman et chaque bébé ont leur propre rythme et leurs propres besoins. L'essentiel est de trouver le fonctionnement et le rythme qui vous convient à tous les 2 !



Pour bien débuter l’allaitement, les accompagnantes postnatales OH MAMA CARE sauront vous accompagner. Retrouvez-les dans notre annuaire en ligne.


Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page